Aller au contenu

 

 

Déclarée en Avril 2006, cette association « Loi 1901 » est née de l’ambition de 7 passionnés d’Aéronautique et de simulation qui se sont donné comme challenge:
La construction et la réactivation de simulateurs de vol.

Le bureau:

Président: Dimitri Fichet
Vice-Président: jean Pierre Salsenach
Trésorier: Gérard Navarro

Un premier projet vient mettre en avant le potentiel de cette association: le projet SpeedBird dont l’objectif est: La réactivation du simulateur professionnel Concorde.

Ce projet vient s’adjoindre au projet culturel de Airbus et du Grand Toulouse pour la construction d’un musée aéronautique.

CONTEXTE:

Ce simulateur, construit vers la fin des années 1970 a servi jusqu’en 2004 à l’entraînement de tous les équipages Concorde Air France. Ceux-ci passaient quelques mois sur ce simulateur afin d’optimiser leur pilotage avant de basculer définitivement sur Concorde.

Avec le simulateur Concorde de British Airways, exposé dans un musée en Grande-Bretagne, il est l’unique exemplaire et l’un des plus symbolique témoignage de cette épopée aéronautique que fût le programme Concorde.

L’intérieur du simulateur Concorde représente à l’identique un cockpit de Concorde avec l’ensemble de ses commandes, manettes et instruments.

On distingue 3 postes: pilote, copilote, OMN (Officier Mécanicien Navigant, le fameux « 3ème homme ») ainsi qu’un poste instructeur, chacun équipé de ses propres fonctionnalités.

Le réalisme du comportement de l’appareil est un élément essentiel dans la longue préparation des équipages Concorde. A cet effet, une grande salle à Air France contenant des calculateurs était dévolue à ce travail.

Enfin les sensations de pilotage étant d’abord et avant tout le meilleur indicateur pour les pilotes, le simulateur était monté sur vérins: 6 vérins conduisant à la totalité des mouvements possibles (6 degrés de liberté).

TRAVAIL:

Les objectifs du projet SpeedBird sont les suivants:

– L’ensemble des commandes, manettes et instruments sera réactivé grâce à la mise en place de nouvelles Cartes Interface électroniques

– des vidéo projecteurs diffuseront un décors extérieur sur un écran Panoramique.

– le réalisme des commandes de vol reproduiront le comportement de l’appareil

– l’adaptation d’un nouveau model de simulation qui permettra de l’interfacer sur des calculateurs modernes.

Notre but est d’obtenir la validation de notre travail par d’anciens équipages Concorde et d’anciens mécaniciens avec qui nous sommes en rapport.

Nous voulons que Concorde obtienne à nouveau son certificat de vol …… Virtuel….

Vous vous en doutez, le projet SpeedBird est ambitieux et long. Le simulateur sera au final exposé dans le musée aéronautique, à côté du Concorde réel.

Permaliens